Aller au contenu
FR

Soutenances du 24-06-2024

1 soutenance à ED Sciences Chimiques - 2 soutenances à ED Entreprise Economie Société - 1 soutenance à ED Sciences de la Vie et de la Santé

Université de Bordeaux

ED Sciences Chimiques

  • Evaluer les impacts des produits issus de la bio-économie : une approche intégrée de l'analyse de durabilité du cycle de vie et de l'évaluation de la criticité des matières premières issues de la biomasse

    par Noémie LEROY-PARMENTIER (Institut des Sciences Moléculaires)

    Cette soutenance a lieu à 14h00 - Salle des thèses Batiment C 16 Avenue Léon Duguit 33608 Pessac

    devant le jury composé de

    • Guido SONNEMANN - Professeur - Université de Bordeaux - Directeur de these
    • Arnaud HELIAS - Directeur de recherche - INRAE - Examinateur
    • Natacha GONDRAN - Professeure - Mines Saint-Etienne / UMR 5600 EVS - Examinateur
    • Caroline SABLAYROLLES - Maître de conférences - Toulouse INP-ENSIACET - Rapporteur
    • Anicia JAEGLER - Professeure - Kedge business School - Rapporteur

    Résumé

    Alors que la demande de biomasse augmente, l'accès à ces ressources est d'avantage contraint par des évènements socio-économiques, (géo-)politiques ou encore climatiques déstabilisant les chaînes de valeur. Les chaînes de valeur de la bio-économie, par leur structure, peuvent se montrer vulnérables aux ruptures d'approvisionnement. Chaque décision stratégique ayant des implications sur le cycle de vie des produits, les performances environnementales, sociales et économiques (i.e. la durabilité) peuvent s'en voir modifiées. Il est donc nécessaire d'évaluer ces risques d'approvisionnement et leurs impacts sur la durabilité des activités. Pour cela, différentes méthodologies d'évaluation existent : l'Analyse de Durabilité du Cycle de Vie (ADCV) et l'évaluation de la criticité des matières premières. Elles sont très souvent menées au sein des firmes par des personnes différentes, avec des objectifs différents et dans des temporalités différentes. De plus, elles ne sont pas utilisables telles qu'elles et nécessitent d'être adaptées pour évaluer les enjeux de la bio-économie et de la chimie verte. Ces travaux visent à répondre à la question « Comment évaluer la durabilité des produits issus de la bio-économie dans un contexte de variation de la disponibilité et de l'accessibilité des ressources renouvelables issues de la biomasse ? ». En adoptant le point de vue des firmes, cette recherche étudie l'intégration potentielle de l'évaluation de la durabilité du cycle de vie et de la criticité des ressources ligno-cellulosiques dont la demande est en forte croissance avec notamment l'émergence des bioraffineries sous l'impulsion de la chimie verte dans le cadre de la production et l'utilisation de solvants bio-sourcés. Ces derniers reposent sur la transformation de molécules plateformes bio-sourcée et visent à substituer les solvants pétro-sourcés afin d'amorcer la transition vers la bio-économie. La question de la substitution, d'une ressource ligno-cellulosique par une autre dans le cas de cette thèse, est au centre des interrogations puisqu'il s'agit d'une stratégie commune de mitigation des risques d'approvisionnement bien que cette décision puisse également avoir des impacts environnementaux, sociaux et économiques négatifs. La thèse propose une méthode d'évaluation de la criticité spécifiques aux ressources et commodités de la bio-économie, « LignoCrit ». Le développement de LignoCrit, s'appuyant en partie sur des données et résultats de l'ADCV, implique la nécessité d'une structure commune pour intégrer les deux méthodes. Ainsi, l'ADCV a été appliquée au cas d'un solvant bio-sourcé, le 2-Methyl Tétrahydrofurane (2-MeTHF) montrant la prépondérance des procédés chimiques de transformation dans les impacts environnementaux, sociaux et économiques du solvant. Cependant, le choix de la ressource ligno-cellulosique et du pays producteur, pour la production du solvant a un effet notable sur les résultats. Les données et les résultats des différents scénarios de production de 2-MeTHF évalués dans l'ADCV sont ensuite injectés dans la méthode de criticité sur la base des données et résultats obtenus. Ainsi, un score agrégeant les différentes dimensions de la méthode LignoCrit est obtenu pour chaque triplet ressource-process-pays producteur de la molécule plateforme achetée pour la production de 2-MeTHF. Du fait de la nature des indicateurs sélectionnés, cette évaluation est généralisable de multiples triplets ressource-process-pays producteur pour de multiples molécules plateformes. Enfin, ces résultats et leur interprétation peuvent être utilisés pour la mise en place de démarche d'amélioration continue au sein des firmes ainsi que pour leur communication extérieure dans le cadre de SME et de RSE.

ED Entreprise Economie Société

  • Analyse économique de l'exploitation de l'orbite terrestre

    par Julien GUYOT (BSE - Bordeaux sciences économiques)

    Cette soutenance a lieu à 14h00 - Salle des thèses 16 avenue Léon Duguit, Bâtiment C, 33608 Pessac cedex

    devant le jury composé de

    • Marc LEANDRI - Maître de conférences - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Université Paris Saclay - Rapporteur
    • José Luis TORRES - Professor - University of Malaga - Rapporteur
    • Emmanuelle AUGERAUD-VÉRON - Professeure des universités - Université de Bordeaux - Examinateur
    • Victor DOS SANTOS PAULINO - Professeur associé - Toulouse Business School - Examinateur
    • FERRARI SYLVIE - Professeure des universités - Université de Bordeaux - Examinateur
    • Sébastien ROUILLON - Professeur des universités - Université de Bordeaux - Directeur de these

    Résumé

    Avec l'avènement de la nouvelle ère spatiale, le nombre de lancements annuels de satellites a fortement augmenté, exacerbant ainsi la problématique des débris spatiaux. D'un côté, les services rendus par les satellites viennent structurer bon nombre d'applications nécessaires à notre économie moderne. De l'autre, l'orbite terrestre, toujours plus exploitée, voit son stock de débris croître, menaçant ainsi de collisions un nombre toujours plus grand de satellites ; qui augmenteraient à leur tour ce nuage de pollution matériel. À plus long terme, ces débris pourraient faire peser un tel coût sur le secteur spatial que l'économie mondiale pourrait en être significativement affectée. Plus largement, la question de la soutenabilité de l'industrie spatiale et de l'accès à l'espace représente un enjeu de recherche majeur de ce siècle. Cette thèse a pour objectif d'étudier l'exploitation de l'orbite terrestre et d'identifier les outils économiques qui permettraient d'en faire un usage optimal. Cette thèse s'appuie sur trois travaux. Les deux premiers présentent un modèle analytique simplifié de l'exploitation de l'orbite terrestre basse à long terme en s'appuyant sur l'article de Rouillon (2020). Dans le modèle du premier papier est introduit une variable de conception se matérialisant par la durabilité d'un satellite, ainsi que la possibilité de nettoyer chaque année l'orbite d'une part de ses débris. Le deuxième travail s'intéresse à l'impact du choix de l'altitude à laquelle les opérateurs choisiront d'opérer leurs satellites. Ce choix a deux impact majeur. D'abord, plus un satellite est lancé haut, plus les débris pouvant résulter de son opération pourront rester longtemps en orbite. Ensuite, la verticalité de l'orbite, c'est-à-dire le fait que des objets envoyés plus hauts peuvent menacer ceux se trouvant plus bas, vient elle-même peser sur la gestion de cet espace et sur les instruments incitatifs à utiliser. Enfin, un dernier travail se concentre plus spécifiquement sur les nouvelles grandes constellations et à la manière dont une concurrence imparfaite impacte l'utilisation de l'orbite. Les interactions stratégiques entre ces grands opérateurs sont ainsi analysées. Les principaux résultats de ces recherches sont les suivants. Le premier étant que, en l'absence de régulation, la mise en œuvre de technologies de mitigation (blindage, retraits de débris, etc.) entraîneront un effet rebond. La mise en place de contraintes ou d'incitations pesant sur le secteur spatial sont donc nécessaires de manière à exploiter efficacement l'orbite terrestre. Un second résultat est que, pour obtenir une efficacité optimale, les obligations et incitations ne devraient pas peser que sur le nombre de lancements, mais aussi sur la conception des satellites et sur le financement des retraits de débris. De plus, l'altitude à laquelle opère un satellite pèse sur les risques de collisions qu'il engendrera. En conséquence, le troisième résultat est que les instruments économiques employés devront eux aussi varier avec ce choix fait par son opérateur. Les résultats précédents portent sur une situation de concurrence parfaite, où les opérateurs de satellites n'ont pas de pouvoir de marché. La problématique est encore différente dans des marchés faiblement concurrentiels, tels que celui des nouvelles grandes constellations de satellites, dont l'objectif est de potentiellement couvrir la planète entière de manière à rendre accessible internet même dans les zones les plus reculées. Dans ce cas, il est en effet attendu qu'un faible nombre d'acteurs assurent l'offre de ce type de service. Ainsi, le quatrième et dernier grand résultat est qu'une concurrence duopolistique non régulée est moins efficace qu'un service public mondial ne le serait, et il est montré à quel point les dommages environnementaux peuvent aggraver le différentiel entre ces deux situations.

  • Normes et Échanges Commerciaux dans la Filière Forêt-Bois-Papier

    par Bossoma Doriane N'DOUA (BSE - Bordeaux sciences économiques)

    Cette soutenance a lieu à 14h00 - Salle des séminaires BSE Bâtiment H - 6 Av. Léon Duguit 33600 Pessac

    devant le jury composé de

    • Michel DUPUY - Professeur des universités - Université de Bordeaux - Directeur de these
    • Anne-Célia DISDIER - Professeure des universités - Paris School of Economics - Rapporteur
    • Fabian CANDAU - Professeur des universités - Université de Pau - Rapporteur
    • Julien GOURDON - Economiste principal - Agence Française de Développement - Examinateur

    Résumé

    Cette thèse analyse les effets des réglementations, des normes et des certifications sur le commerce dans le secteur du bois. Elle contribue à la littérature empirique sur les effets des politiques commerciales sur le commerce international. Elle s'articule autour de quatre chapitres. Le premier chapitre examine les effets des mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) et des obstacles techniques au commerce (OTC), en distinguant les règlements techniques et les procédures d'évaluation de la conformité sur le commerce dans la filière forêt bois-papier. Les résultats de ce chapitre montrent que la valeur du commerce augmente avec les procédures d'évaluation de la conformité SPS et OTC, et avec les règlements techniques OTC. Le commerce en provenance des pays en développement est négativement impacté par les procédures d'évaluation de la conformité imposées par les pays développés. Les effets varient également en fonction du sous-secteur considéré. Dans le deuxième chapitre, nous analysons les effets des mesures SPS dites restrictives, qui ont fait l'objet d'au moins une préoccupation commerciale spécifique, sur la valeur et la durée du commerce du bois et des articles en bois. Comme le suggère la littérature, nous constatons que le commerce est de courte durée. Les mesures SPS restrictives réduisent le commerce du bois et des articles en bois, mais n'ont pas d'impact significatif sur la durée des échanges. Le troisième chapitre se concentre sur l'impact de la mise en œuvre des réglementations sur le bois visant à promouvoir le commerce légal du bois sur les exportations de bois et de produits du bois en provenance de pays où la part de l'exploitation forestière illégale est élevée. Les résultats de ce chapitre mettent en évidence un impact négatif de la mise en œuvre de ces réglementations sur la valeur du commerce. Cet effet est particulièrement significatif pour l'industrie du papier et les meubles en bois, ainsi que pour les réglementations mises en œuvre par l'Union européenne, les États-Unis et l'Australie. Le dernier chapitre analyse les effets de la certification de la gestion forestière sur les exportations des entreprises françaises. Nous trouvons que lorsque la part des forêts certifiées dans le pays exportateur (France) augmente par rapport à celle des pays importateurs ou de destination, les exportations augmentent. Cet effet est plus faible pour les grandes entreprises. Nos résultats mettent également en évidence des effets hétérogènes selon la catégorie de produits, la zone géographique et le niveau de revenu des pays de destination.

ED Sciences de la Vie et de la Santé

  • Etude de l'effet perturbateur endocrinien d'isoflavones végétales, approches clinique et mécanistique. Réduction de ces substances dans l'alimentation humaine

    par Souad BENSAADA (Acides nucléiques : Régulations Naturelles et Artificielles)

    Cette soutenance a lieu à 14h30 - Amphithéâtre Bat BBS Université de Bordeaux Campus Carreire 2, Rue du Dr Hoffmann Martinot 33000 Bordeaux

    devant le jury composé de

    • Nadine MAGY-BERTRAND - Professeure des universités - praticienne hospitalière - CHU BESANCON, U1098 - Rapporteur
    • Yves JACQUOT - Professeur des universités - CNRS UMR 8038 / INSERM U 1268 - Faculté de Pharmacie de Paris - Rapporteur
    • Hélène DUMAY-ODELOT - Maîtresse de conférences - Université de Bordeaux - Examinateur
    • Isabelle BERQUE BESTEL - Professeure des universités - UMR-CNRS 5248 - Examinateur

    Résumé

    La consommation de soja, connait une croissance notable en France. Cependant, le soja contient des isoflavones (IFs), des composés phytochimiques aux effets perturbateurs endocriniens à des doses élevées. Cette thèse s'attache à évaluer les risques associés aux IFs et à l'Entérolactone (ENL), autre phyto-estrogène notable, et à proposer des solutions favorisant une consommation de soja sûre. Objectifs : (1) Évaluer l'exposition des Français∙es aux IFs et valider de nouveaux outils d'estimation. (2) Étudier les effets endocriniens des IFs et de l'ENL chez l'humain, en se focalisant sur le lupus érythémateux disséminé (LED) et le cancer du sein triple négatif. (3) Développer des techniques pour réduire les teneurs en IFs des aliments à base de soja. Méthodologie : (1) Exposition aux IFs et à l'ENL : - Analyses d'aliments et validation de questionnaires alimentaires spécifiques pour évaluer la consommation de soja et l'exposition aux IFs et aux lignanes en France. - Dosages des IFs dans les fluides biologiques (sang, urine) et les cheveux. (2) Effets endocriniens des IFs et de l'ENL : - Étude cas-témoin sur le LED, comparant l'exposition aux IFs et à l'ENL de patientes et de volontaires saines - Études in vitro de l'effet des IFs sur la prolifération de cellules de cancer du sein triple négatif, ainsi que des interactions des IFs avec le récepteur des estrogènes GPER. (3) Réduction des teneurs en IFs: - Développement de procédés (pré)industriels pour réduire les IFs des fèves de soja. - Étude des recettes traditionnelles asiatiques de soja et de leurs effets sur la réduction des IFs. Résultats : (1) Exposition aux IFs et à l'ENL : - L'exposition aux IFs en France est significative, même chez les non-consommateur∙ices de soja, à cause du "soja caché" présent dans les aliments ultra-transformés. - Les questionnaires alimentaires sont validés et les IFs et l'ENL sont dosés avec succès dans les cheveux. (2) Effets endocriniens des IFs et ENL : - Les résultats préliminaires suggèrent une association entre l'ENL et une réduction du risque de LED mais l'effectif limité de l'étude ne permet pas de conclure sur l'impact des IFs. - Les IFs et leurs conjugués circulants pourraient induire la prolifération des cellules cancéreuses du sein triple négatives, via une interaction avec le GPER. (3) Réduction des teneurs en IFs : - Des rinçages industriels permettent de réduire les IFs des fèves de soja de 50%. - Les recettes traditionnelles asiatiques et les rinçages domestiques réduisent significativement les IFs des aliments à base de soja. Discussion : La consommation de soja nécessite une vigilance particulière en raison des effets endocriniens des IFs. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour comprendre ces effets et proposer des recommandations pour une consommation sûre du soja. Conclusion : Si la consommation de soja, traditionnelle en Asie et présentant un intérêt nutritionnel certain, elle soulève des questions quant à ses répercussions sur la santé humaine à cause de la présence d'IFs estrogéniques et antithyroïdiennes. Cette thèse apporte des éléments de réponse sur l'exposition aux IFs en France, leurs effets potentiels sur le LED et les cancers du sein triple négatifs, et propose des solutions pour réduire les teneurs en IFs des aliments à base de soja.