Aller au contenu
FR

Soutenances du 10-07-2024

1 soutenance à ED Sciences Chimiques - 1 soutenance à ED Droit

Université de Bordeaux

ED Sciences Chimiques

  • Génération in situ d'isocyanates par décarboxylation d'acides oxamiques pour l'élaboration de matériaux polyuréthanes

    par Quentin JAUSSAUD (Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques)

    Cette soutenance a lieu à 9h30 - Amphithéâtre du CRPP Centre de Recherche Paul Pascal (CRPP) 115 Avenue du Dr Albert Schweitzer 33600 Pessac

    devant le jury composé de

    • Christophe DETREMBLEUR - Professeur - Université de Liège - Rapporteur
    • Christine JOLY-DUHAMEL - Maîtresse de conférences - ENSCM - Rapporteur
    • Sylvain CAILLOL - Directeur de recherche - ICGM - Examinateur
    • Yannick LANDAIS - Professeur - ISM - Examinateur
    • Henri CRAMAIL - Professeur - Université de Bordeaux - Directeur de these

    Résumé

    Ces travaux de thèse portent sur la synthèse de polyuréthanes par génération in situ d'isocyanates, à travers différentes voies de moindre toxicité que la voie classique faisant appel à l'utilisation directe d'isocyanates. Dans un premier temps, la décarboxylation oxydante des acides oxamiques conduisant à la formation d'isocyanates a été réalisée par activation thermique grâce à l'utilisation d'un iodure hypervalent, jouant le rôle d'oxydant. Une étude cinétique sur des réactions modèles en présence d'alcool, associé à une modélisation numérique, ont notamment mis en évidence un effet catalytique de l'acide acétique, sous-produit de la réaction, sur la formation de liaisons uréthane. La formation de CO2 généré par cette réaction menant à la formation d'isocyanates, a ensuite été exploitée, pour la synthèse de mousses polyuréthanes réticulées. Les effets de différents paramètres, tels la nature des monomères ou la température de réaction, sur la morphologie et les propriétés des mousses obtenues ont ensuite été étudiés. Cette réaction d'activation des acides oxamiques a ensuite été réalisée par irradiation lumineuse en présence d'un photocatalyseur, permettant d'élaborer des films polyuréthanes. La modification des composés du mélange réactionnel a permis de développer des formulations homogènes, notamment en changeant la nature de l'iodure hypervalent utilisé. Enfin, la synthèse d'uréthanes et de polyuréthanes à partir de 1,4,2-dioxazol-5-ones a été explorée. Après une optimisation des conditions catalytiques permettant la génération d'isocyanates par ouverture de ces hétérocycles, le CO2 aussi formé a été exploité pour la production de mousses polyuréthanes.

ED Droit

  • Les contrats domaniaux. Contribution à l'étude de la location des biens publics.

    par Clothilde LE GUAY (INSTITUT LÉON DUGUIT)

    Cette soutenance a lieu à 14h00 - Salle 1K, Pôle juridique et judiciaire de l'Université de Bordeaux, 35 place Pey-Berland, 33000 Bordeaux

    devant le jury composé de

    • Jean-François BRISSON - Professeur des universités - Université de Bordeaux - Directeur de these
    • Hélène HOEPFFNER - Professeure des universités - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Rapporteur
    • Caroline CHAMARD-HEIM - Professeure des universités - Université Lyon 3 Jean Moulin - Rapporteur
    • Philippe TERNEYRE - Professeur des universités - Université de Pau et des Pays de l'Adour - Examinateur
    • Sylvain NIQUEGE - Professeur des universités - Université de Bordeaux - Examinateur

    Résumé

    Cette thèse propose de simplifier et de moderniser le cadre juridique de l'occupation domaniale en ramenant la diversité des actes d'occupation à un régime contractuel commun, celui des contrats domaniaux, qu'elle définit comme des contrats de location des biens publics. Les contrats domaniaux, conclus sur le fondement du droit de propriété publique, portent sur tous les biens publics, qu'ils soient incorporés au domaine public ou au domaine privé, et établissent un rapport d'obligations entre les propriétaires publics et les occupants. Ce sont de véritables baux, qui octroient au cocontractant un droit de jouissance exclusive d'un bien public, pendant une certaine durée et en contrepartie d'un prix. Ils restent néanmoins soumis à un régime exorbitant du droit commun en raison de l'appropriation publique du bien loué. La thèse avance une typologie des contrats domaniaux à partir de leurs finalités d'habitation, d'exploitation économique et de construction. Sous l'effet de la politique de valorisation des biens publics, leur régime juridique s'harmonise et le droit des occupants se transforme. Il s'agit d'un droit de propriété locative, car l'occupant puise un droit de propriété de son titre, délimité par lui et cantonné à son existence. Pour poursuivre cette harmonisation et simplifier la gestion des biens publics, la thèse propose d'unifier législativement le régime juridique de la location publique.